Les différents types de salles d'escalade

Publié le 26 september 2022 - Actualités de nos salles d'escalade

« Je suis allé grimper hier soir »

Ou les différents types de salles d’escalade

 

« Je suis allé grimper hier soir ». Cette phrase a de quoi surprendre : grimper quoi ? Grimper où ? Pourtant, depuis que l’escalade est devenu accessible en milieu urbain grâce aux structures artificielles d’escalade, elle fait de plus en adeptes et cette douce phrase « Je suis allé grimper hier soir » revient régulièrement à nos oreilles. Pourtant la réalité qui se cache derrière ce nouveau verbe à la mode est diverse et il y a bien plusieurs façons de grimper.

L’escalade a bien changé depuis Patrick Edlinger (le « Grand Blond » de la publicité « Granny » et légende de l’escalade dans les années 80) avec ses films « Opéra Vertical » et « La vie au bout des doigts ». Elle se pratique aujourd’hui essentiellement en salle et en milieu urbain : « on fait du bloc », ou « de la voie » ou encore de l’escalade loisir en auto assurage. Qu’est-ce ?

L’escalade dite « de voie » se pratique avec une corde, un baudrier et des chaussons d’escalade et est ce qui correspond le plus à l’image d’Epinal de l’escalade. Il faut être deux pour pratiquer : un grimpeur et un assureur. En France, les premières salles d’escalade privées sont apparues au début des années 90 et sont le plus souvent placées en périphérie des villes à cause du besoin de hauteur (entre 8 et 15m en général).

 

C’est le développement de la salle de bloc qui va permettre l’explosion de l’activité et à l’escalade de concurrencer les salles de fitness. En effet, avec moins de 4,5m, les salles de bloc ont pu s’ouvrir en centre-ville et offrir une vraie pratique de proximité. Grâce à un gros matelas en bas des murs, le bloc se pratique sans corde et sans baudrier, seuls les chaussons d’escalade demeurent. Il est possible de pratiquer seul mais c’est avant tout en groupe que l’on pratique car le bloc est une activité conviviale. En France, l’activité est en plein boom et les salles de bloc se multiplient.

 

 

Enfin, la tendance la plus récente, est celle de l’escalade loisir en auto assurage. Plus besoin de chaussons, ni de corde, seul le baudrier reste l’équipement indispensable pour s’accrocher au système d’auto assurage. Ce dernier accompagne le grimpeur dans sa montée qui peut lâcher à tout moment et est alors redescendu lentement au sol. Bien souvent, les salles d’escalade loisir offrent des murs d’escalade surprenants ultra colorés et aux formes multiples pour jouer la carte de l’accessibilité et de l’attractivité. Ces salles, très populaires en Angleterre, restent une activité nouvelle et peu connue du grand public en France. Elles sont souvent implantées dans des pôles de loisir ou des zones commerciales.